AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

#1.Les Disparitions

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
NILenemy
Messages : 264
Date d'inscription : 20/02/2018
Profil Académie Waverly
Ven 13 Juil - 18:12
Les Disparitions






Profondément enfoncés dans la forêt, vous êtes à deux jours de marche de la Cité. Aucun moyen de repli rapide vers elle. Vous avancez en rang serré. Une odeur arrive bientôt et vous prend au nez. Une odeur de pourriture.

Vous êtes arrivés à l'endroit où le corps de Kévin a été découvert. Il est faiblement enterré ce qui laisse l'odeur de décomposition monter. Vous voyez plusieurs traces au sol pèle-mêle qui partent ensuite en deux endroits.

-- Vous avez les choix, soit vous séparer, soit continuer ensemble.
Si vous vous séparez : un groupe part à gauche, l'autre tout droit.
Marquer en gras votre choix.
Si vous continuez ensemble, exprimez vos sentiments et Nil vous indiquera la route par la suite.
-- Décrivez votre arrivée à cet endroit après le discours du Leader.
-- Attendez la prochaine arrivée de Nil pour connaître les dangers auxquels vous ferez face. Cependant, l'atmosphère est subtilement lourde.
-- Vous ne pouvez faire intervenir que votre personnage (et les PNJ - facultatif) dans votre post.



avatar
Tesscitizen
Messages : 199
Date d'inscription : 11/07/2018
Profil Académie Waverly
Sam 14 Juil - 15:34
Les Disparitions






Cela fait à présent plusieurs jours que tu marches, que tu es loin de la cité, loin de ton point de confort, mais tu n'as pas peur de cela. Tu aimes marcher, tu aimes t'aventurer loin de la sécurité, même si tu sais que NIL peut essayer de te happer de façon définitive ici, ou de te ramener dans une vie que tu ne connais plus. Tu sais te montrer prudent malgré l'imprévisibilité des choses. Tu le sais, mais si tu vivais dans la peur de mourir à chaque pas, tu ne ferais plus rien, et ce n'est clairement pas dans ton tempérament. Tu es là pour les autres, tu veux les aider, tu veux les choyer, et même si NIL t'a apporté ton lot d'épreuve, tu agiras de la sorte de façon indéfinie tant que tu seras ici. Parfois, tu te dis que retourner de là où tu viens serais une bonne chose, et puis tu vois les branches de l'arbre que tu as planté à ton arrivée, et tu te dis qu'ici, ça te manquerait trop, même si ... Rien n'est suffisamment simple pour tout savoir, c'est une certitude.

C'est alors que l'odeur arrive à tes narines. Tu ne la connais pas vraiment, mais elle est facilement reconnaissable puisqu'il s'agit d'une odeur de putréfaction, d'un corps en décomposition te laissant deviner la suite des événements. Qui a fait ça ? Pourquoi ? Les réponses sont loin d'être une évidence. NIL en est sans doute à l'origine, mais qui sait ? Et si ses compagnons d'infortune l'avaient fait taire parce qu'il savait des choses qu'il n'aurait pas du savoir ? Les armes que le groupe possédaient ne sont pas présente avec le corps de Kevin, ce qui implique qu'ils sont toujours en vies, en tout cas, qu'ils sont allés plus loin. Il y a deux séries d'empreintes. Vous êtes cinq, mais il faut se montrer prudent. Il est mieux de rester ensemble et de revenir à ce point là, si jamais la première piste ne donne rien.

" Je pense qu'il est mieux pour nous de rester ensemble. Allons tout droit pour vérifier la première série d'empreintes et si ça ne donne rien, nous reviendrons ici pour aller à gauche. Qu'est ce que vous en pensez ? "

Tu es là pour aider, donner ton avis, mais en aucun cas forcer les gens à agir contre leur volonté, cependant, tu essayes d'être la plus pratique possible. Tu sais que Percy sera d'accord avec toi, vous êtes souvent sur la même longueur d'ondes, mais les trois autres ? Peut être voudront-ils partir de leur côté, tu ne saurais dire. Tu connais un peu Alec, mais pas vraiment les deux autres, autrement que de noms.







avatar
Percycitizen
Messages : 83
Date d'inscription : 06/07/2018
Profil Académie Waverly
Dim 15 Juil - 18:03

disparitions
Percy, Alec, Tess

« Who we are and who we need to be to survive are two very different things. » Bellamy Blakes, The 100
Le petit groupe se faisait silencieux à travers la forêt. Nous ne préférions pas user nos forces à parler pour ne rien dire, d'autant plus que cela signifiait indiquer notre position aux prédateurs. Quant à Nil, je ne me faisais aucun problème pour elle: elle savait parfaitement où nous étions et elle nous scrutait de son oeil sadique.
Il faisait terriblement chaud, terriblement humide. Des pluies torrentielles avaient frappé l'île la veille alors que nous étions en pleine randonnée dans la forêt. Au moins, nous étions sûres de ne pas être à cours d'eau pour les prochaines jours et ce même en expédition.  Nous trouvions régulièrement des ruisseaux garnis de nouvelle eau fraîche, des gouttelettes retenues par les grandes feuilles des palmiers et j'en passe. Ca faisait deux jours que l'on ne cessait de marcher et la fatigue commençait à se faire sentir. Cependant, la petite équipe que nous étions était prête à repousser ses limites afin de venir en aide à l'escouade disparue.

Nous marchions en file indienne et c'était la belle Tess qui menait le groupe. Venait ensuite Alec, moi-même puis les deux derniers que je ne connaissais peu mais qui avaient tenu à nous accompagner. Alec était un ami proche, je m'étais même lancé dans son apprentissage de surf. Nous étions loin du but sans compter que Nil ne cessait de nous mettre des bâtons dans les roues, mais il restait en bonne voie d'amélioration. Et puis Tess, voilà quelques mois que nous passions beaucoup de notre temps libre ensemble (en fait, c'était très rare que nous avions du temps libre !) et je devais avouer l'apprécier de plus en plus. Pour ce voyage, j'étais accompagné de la seule arme en ma possession: ma lance qui me servait la plupart du temps à attraper des poissons qu'à me défendre.
Bientôt une odeur nauséabonde attaqua mon sens de l'odorat. Je couvris mon nez du dos de ma main en apercevant le corps en décomposition du prénommé Kévin. L'humidité avait attiré des dizaines de mouches qui raffolaient de cette chaire précieuse. Le spectacle n'était vraiment pas beau avoir, son abdomen portait une immense blessure. Le pauvre n'avait pas dû souffrir longtemps et avait dû mourir sur le coup. Malgré l'odeur, je m'approchai du corps. Deux lots d'empreintes s'en éloignaient dans deux directions différentes. Elles étaient correctement marquées dans la boue mais les détails étaient effacés à cause des intempéries. Je ne savais dire s'il s'agissait d'un prédateur, d'un homme... Ou que sais-je encore. Qu'est-ce que Nil avait bien pu nous préparer ce coup-ci ? Tess suggéra de rester ensemble, malgré que les empreintes s'en allaient dans deux voies distinctes. Je me relevai et me rangeai de son côté.
-Nous ne devons en aucun cas nous séparer. On ne sait pas ce qui les a attaqué et nous serons plus forts en combattant cette chose à plusieurs si elle décidait de faire de nous son prochain repas.
J'étais ravi de voir que Tess était du même avis que moi, j'espérais qu'il en soit de même pour Alec. Même si je l'appréciais beaucoup, il avait parfois cette impulsivité qui me contrariait. Certes nous serions plus efficaces si nous nous séparions mais cela viendrait à nous mettre en danger. Si Faster venait à nous contredire, je me battrais pour le faire changer de voie.
(c) DΛNDELION


down here,
weakness is death

fear is death.
ANAPHORE
avatar
NILenemy
Messages : 264
Date d'inscription : 20/02/2018
Profil Académie Waverly
Mer 18 Juil - 14:45
Les Disparitions







C'est ainsi que votre groupe reste groupé et s'avance vers le nord encore plus profond au coeur de la forêt.

Alors que vous vous éloignez du corps de Kévin vous pouvez entendre dans les buissons des mouvements fins et rapides qui semblent vous suivre à une petite distance.

Vous continuez dans votre marche pendant deux heures encore avec cette surveillance silencieuse et menaçante. Par moments, vous les entendez proches de vous puis l'instant d'après plus loin. Vous êtes déroutés par ces sons.

Percy écrase une branche et fait résonne son craquement lugubre. C'est comme une sonnette d'alarme. Les bruits aux alentours se font plus bruyants. Vous percevez qu'il y a plusieurs ... plusieurs quoi ? Bêtes, monstres, humains... autre ? Au loin, le hurlement menaçant d'un animal se fait entendre. Et tout d'à coup, le silence revient dans la forêt. Plus un bruit, plus un mouvement.

Tout à coup, vous entendez quelque chose au pas de course, passant les barrières des buissons et fait face à Tess. Un humain... Un citoyen. Alexandro... l'italien. Il est épuisé, mutilé... couvert de sang et de boue. Paniqué, il s'effondre au sol mais avant il prononce en montrant vers l'ouest :
Autres... danger.... attaqués ... là-b...

Que faites-vous ? Continuer en le laissant seul ? Vous séparer ? Ne rien faire ? A vous de faire votre choix, des vies sont entre vos mains...

-- @Alec n'hésite pas à rejoindre la partie, tu ne pourras réagir qu'à partir du dernier post de Nil.
-- Mettre votre choix en souligné.
-- Attendez la prochaine arrivée de Nil pour connaître les dangers auxquels vous ferez face. Cependant, l'atmosphère est subtilement lourde.
-- Vous ne pouvez faire intervenir que votre personnage (et les PNJ - facultatif) dans votre post.



avatar
Tesscitizen
Messages : 199
Date d'inscription : 11/07/2018
Profil Académie Waverly
Mer 18 Juil - 16:36
Les Disparitions






Nil était tellement imprévisible, qu'il ne t'était pas possible de deviner précisément la suite des événements, comme souvent, comme toujours même si à présent tu savais te préparer au pire. Et encore le pire n'est jamais le pire bien longtemps malheureusement, car il arrive toujours d'autres choses qui te font réfléchir, qui te font te remettre en question, à propos de ce que pourrait être le pire ici. Parfois cela te fait sourire, mais pas quand des vies sont en jeu. Une a été déjà perdue, d'autres risques de l'être, c'est presque écrit dans le marbre. Est ce que ta vie est menacée ? Oui, tu le sais très clairement. Comment ? Tu ne le sais pas exactement, mais tu as une épée de Damoclès au dessus de ta tête, comme les autres ici présents, mais toi, tu es là depuis un petit moment maintenant, alors peut être qu'elle est plus proche de ta tête que pour les autres. Percy est donc d'accord avec toi, ça ne t'étonne pas vraiment, et les autres suivent visiblement. Des bruits se font entendre autour de vous, mais impossible de savoir de quoi il s'agit véritablement, mais pour le moment, tu préfères ne pas trop t'en inquiéter, car le danger est là mais pas totalement immédiat. En effet, s'il l'était, il vous aurait déjà fondu dessus, mais NIL peut peut être changer de stratégie et vous faire languir un peu plus, ce ne serait pas quelques choses d'impossible, d'impensable, car ici, ces mots là sont à proscrire. Vous avancez, cela va faire deux heures de plus que vous marchez en direction du nord, de la façon la plus discrète possible mais Percy marche sur une branche, la discrétion s'envole dans les cieux et les bruits s'accélèrent. Le danger se rapproche et NIL se joue de vous, comme si le métronome venait enfin d'accélérer son rythme. Au loin, sans pouvoir dire précisément la distance, le râle d'un animal se fait entendre, puis plus rien. Vous venez d'entrer dans le coeur du cyclone, le calme avant la tempête. Des pas se font entendre, un humain à priori et il t'arrive dessus. Tu es déjà prête à dégainer ton arme, au cas où mais tu n'en auras pas besoin, pas tout de suite en tout cas. C'est Alexandro qui vous fait face, il est mal en point. Il semble surtout épuisé, éreinté. Mais ici, il devrait s'en sortir. Tu plies les genoux pour être à son niveau.

" Calme toi d'accord ? On est là maintenant, ça va bien se passer, enfin je l'espère. Bois un peu, ça te fera du bien. "

Tu lui tends ta gourde et il boit quelques gorgées mais ça ne suffira pas, il lui faudrait un bon repas. Tu te relèves et regarde les autres, dubitative.

" Quelqu'un doit rester avec lui. Si le danger est proche, vu son état, il ne pourra pas survivre mais avec quelqu'un, il aura ses chances. "

Tu regardes les autres, s'il faut, tu seras celle qui reste, tu ne peux pas l'abandonner là quoiqu'il arrive même si cela fait un poids mort en plus sur vos bras. Tu reste solidaire avec tout le monde même quand la situation semble aussi piégeuse que celle-ci.
 






avatar
Percycitizen
Messages : 83
Date d'inscription : 06/07/2018
Profil Académie Waverly
Jeu 19 Juil - 0:12

disparitions
Percy, Alec, Tess

« Who we are and who we need to be to survive are two very different things. » Bellamy Blakes, The 100
Le petit groupe accepta donc notre proposition à Tess et moi. En même temps, cela me semblait clairement être la solution la plus sage. Plus nous étions, plus nous pouvions être forts au moment venu lorsqu'il faudra... Faudra quoi ? Devrons-nous nous battre face à une bête féroce ? Devrons-nous lutter face aux éléments ? Je préférais ne pas y penser à vrai dire, car nous finissions toujours par être surpris face à l'imagination dont Nil pouvait faire preuve. Nous étions autour du corps du pauvre Kévin et je ne me sentais pas tranquille. Il y avait une présence... Ou peut-être plusieurs. C'était léger, à peine audible. Des petits craquements, un filet d'air entre les buissons. Je ne saurais dire d'où cela venait mais je sentais que nous étions observé. C'est en scrutant attentivement les alentours que nous reprîmes la route, suivant l'une des deux pistes qui s'ouvrait devant nous. Car si il y avait deux jeux d'empruntes alors... Cela signifiait peut-être deux créatures.

La marche dura encore longtemps dans cette forêt qui paraissait sans fin. La fatigue commençait à se faire sentir, la chaleur et l'humidité nous écrasaient de sa puissance. Nous buvions régulièrement l'eau que nous avions en notre possession, en espérant ne pas tomber à sec. Nous avions réellement peu d'affaires sur nous, tout juste de quoi survivre. Face à l'épuisement, je ne remarquai pas cette branche sous mon pied qui craqua dans un bruit qui résonna dans les bois. Tout s'accéléra, mon souffle tout comme celui de la forêt. L'amplitude du fond sonore forestier s'amplifia, devint plus pesante encore. Il y a même le hurlement d'une bête qui me glaça le sang. Je tenais ma lance des deux mains, prêt à bondir en cas d'attaque. Mais rien ne se passa. La forêt recouvrit son calme.
Jusqu'à ce que des pas se firent entendre, se frayant un chemin à travers la brousse. Je me postai à côté de Tess, accueillant Alexandro sous ma lance que je baissai en m'apercevant de son identité. Il semblait avoir couru un marathon, il était blessé de partout et couvert de boue. En s'écroulant, il nous met en danger contre... Quelque chose. Nous n'en savions toujours pas plus. Tess, dans toute la gentillesse et la générosité qu'elle pouvait faire preuve, lui offrit quelques gorgées d'eau en le rassurant. Elle avait raison. On ne pouvait pas le laisser là. Mais rester à deux au milieu des bois n'était pas envisageable. Et je lisais dans son regard qu'elle serait prête à rester avec lui s'il le fallait.
-Hors de question que l'on se sépare, déclarai-je sèchement. Nous ne savons pas à quoi nous avons affaire, cela résumerait à courir à notre perte. Mon regard se pencha sur le pauvre italien blessé. Il était à bout de force mais de toute manière, s'il comptait s'en tirer, il serait forcé de rebrousser chemin jusqu'au campement qui se trouve à deux jours de marche. Alors, autant le prendre avec nous. Il vient avec nous. Nous allons l'aider à marcher. Et sans vraiment laisser le choix à personne, je m'approchai d'Alexandro. Je l'aidai à se lever en passant mon bras sous les siens afin de le soutenir.
(c) DΛNDELION


down here,
weakness is death

fear is death.
ANAPHORE
avatar
NILenemy
Messages : 264
Date d'inscription : 20/02/2018
Profil Académie Waverly
Lun 23 Juil - 17:59
Les Disparitions







Le reste du groupe se regarde puis retourne leur attention vers Tess et Percy. Percy soulève Alex qui hurle de douleur. Les bruissements alentours recommencent à se faire entendre. Quel dur choix !

[1 : L'explorateur se rend compte que Alexandro est trop blessé pour se déplacer sans soin imminent. Lui (et l'éleveur) resteront avec Tess pour soigner le blessé. Ils vous suivront une fois qu'il sera à mène de marcher.

Percy continue son chemin avec Alec pendant encore quelques temps. Au loin, des hurlements se répercutent. Des cris de bêtes et d'humains se mélangent pour former un brouhaha sans fin. Vous n'êtes plus loin de vos amis.

-- Un nouveau sujet sera alors ouvert pour Tess --
]

OU

[2 : Percy et l'éleveur aide Alexandro à marcher. Vous continuez donc à marcher mais le corps de Alexandro se fait de plus en plus lourd sur vos bras. Vous perdez peu à peu de vos forces à le traîner. L'éleveur jette un coup d'oeil à l'italien et se rend compte qu'il est mort. Une blessure profonde déversait son sang petit à petit.

Derrière vous, des grognements de plaisirs se font entendre suite à la traînée de sang.Au loin, des hurlements se répercutent. Des cris de bêtes et d'humains se mélangent pour former un brouhaha sans fin. Vous n'êtes plus loin de vos amis. Arrivés à ce niveau, un autre hurlement se fait entendre et l'explorateur qui était en dernier ligne se fait attraper par le pied par quelque chose de rapide avant de disparaître dans les bruissons avec un cri de douleur et d'horreur.]
Que faire ? Aider Brandon (l'explorateur) ou retrouver le groupe perdu ?

-- @Alec n'hésite pas à rejoindre la partie, tu ne pourras réagir qu'à partir du dernier post de Nil.
-- Attendez la prochaine arrivée de Nil pour connaître les dangers auxquels vous ferez face. Cependant, l'atmosphère est subtilement lourde.
-- Vous ne pouvez faire intervenir que votre personnage (et les PNJ - facultatif) dans votre post.



avatar
NILenemy
Messages : 264
Date d'inscription : 20/02/2018
Profil Académie Waverly
Lun 23 Juil - 17:59
Le membre 'NIL' a effectué l'action suivante : Destin


'CHOIX' :
avatar
Tesscitizen
Messages : 199
Date d'inscription : 11/07/2018
Profil Académie Waverly
Lun 23 Juil - 18:45
Les Disparitions






Ton regard était perçant envers Percy, mais tu voulais lui faire comprendre que tu pourrais rester avec Alexandro s'il le fallait. Il était mal en point, tu savais avec assez de certitude que si vous le déplaciez, il allait finir par mourir. Il fallait l'examiner plus en profondeur pour savoir s'il n'était pas mortellement touché. Mais ça, tu ne pouvais véritablement le faire, tu avais quelques notions, mais tu n'as pas un rôle de médecin ici. Ton regard ne suffit pourtant pas à convaincre le brun, qui te fit comprendre qu'il ne fallait pas se séparer, même si continuer avec un blessé grave était selon toi une très mauvaise idée. Mais est ce qu'il y en avait vraiment de bonnes d'ailleurs ? Tu ne le pensais pas, la situation n'était enviable pour personne quoique vous en dites, mais vous étiez là, et à présent, il est impossible de faire demi-tour ou de se réfugier dans un endroit un peu plus sûr. Peut être que ce sera votre dernière mission, peut être que vous n'allez pas survivre. Mais depuis que tu es ici, tu n'es pas du genre à te laisser gagner facilement par le doute. Tu as peur, parfois, mais depuis presque neuf années complètes, tu as su développer ce courage en toi, un courage qui n'est toutefois pas signe de témérité, même si en la circonstance, tu ne le sais pas vraiment, car le danger qui vous guette est imminent, mais surtout encore inconnu pour le moment. En tout cas, c'est Percy qui l'emporte, avec Massimo, l'éleveur, ils soulèvent le pauvre homme qui finit par se vider de son sens et d'expirer après quelques mètres, une cinquantaine à peine. Tu en veux à Percy. Si vous étiez resté sur place, peut être qu'il ne serait pas mort, peut être qu'il continuerait à vivre, mais tu n'as pas le temps de lui faire ton sermon plein de compassion car des bruits se font à nouveau entendre, pire cela ressemble à des grognements de plaisirs, comme si un animal était en train de se repaître du sang de l'homme, à moins que ce ne soit, un homme ? Mais toujours à plus ou moins bonne distance, des cris d'animaux et d'hommes mêlés se font entendre jusqu'à vous. Vos amis ne sont plus qu'à quelques mètres peut être, mais dans quel état allez-vous les retrouver ? Tu ne le sais pas malheureusement, tu crains le pire vu l'état d'Alexandro. Alors que vous alliez reprendre votre route, Brandon l'explorateur qui fermait la marche se fait happer par quelques choses que vous ignorez, mais les cris qu'il pousse, ne vous font pas plaisir, au contraire, un frisson parcours ton échine l'espace d'un instant. Tu te places alors stratégiquement derrière le corps sans vie de l'italien décédé quelques instants plus tôt. Devant un danger inconnu, il va falloir te montrer plus rusée. Tu mets ton doigt devant ta bouche, pour que plus personne ne fasse de bruit, et tu essayes de tendre l'oreille, tu essayes de visualiser le danger, grâce à son bruit. Vous êtes venus ici pour sauver vos amis, vous allez essayé de revenir avec le plus de monde possible même si ce n'est pas gagné. Pour le moment donc, vous restez sur place, avant d'envisager peut être d'autres options.  





avatar
Percycitizen
Messages : 83
Date d'inscription : 06/07/2018
Profil Académie Waverly
Ven 27 Juil - 11:39

disparitions
Percy, Alec, Tess

« Who we are and who we need to be to survive are two very different things. » Bellamy Blakes, The 100
Cette mission puait. Je sentais que la chance qui avait toujours su tourner en ma faveur jusque là - ça se voyait au nombre d'années que j'avais déjà passé ici - était en train de me quitter. Ca n'était pas la première fois que je me retrouvais dans une situation délicate telle que celle-ci, mais certaines fois, je les sentais mieux que d'autres.
L'éleveur vint m'aider à porter Alexandro. Sa blessure était proéminente, certes. C'est en le portant que je me rendis compte que je n'avais peut-être pas fait le meilleur des choix. Cependant, nous séparer reviendrait à nous envoyer dans la tombe et je ne voulais pas laisser l'éventualité de cette option. Si Alexandro ne pouvait pas marcher avec nous, alors il ne parviendrait jamais à retourner à la Cité. Nous étions à plus de deux jours de marche. Le poids du blessé se fit de plus en plus lourd, je le voyais peiner à marcher malgré notre aide et son souffle se faisait de plus en plus lent. Je jetai un regard désespéré à Massimo tandis que la vie quitta définitivement le corps d'Alexandro. Je ne regardai personne, surtout pas Tess, car je savais qu'elle m'en voudrait. J'étais peut-être pessimiste mais de toute manière, je n'aurais pas donné cher quant au temps de vie restant du pauvre italien.

Déposant le corps inerte au sol, je me découvris couvert de sang. En me retournant, je me rendis compte de cette traînée que nous avions laissé derrière nous et des grognements de plaisir de Nil. On aurait dit que des créatures se régalaient de ce qu'on avait laissé derrière nous. Au-delà de ceux-ci, nous entendions également des cris humains, des bruits de lutte. C'est là qu'un cri perçant se démarqua de tous les autres puisque Brandon venait de disparaître en un instant, capturé par Nil et l'un de ses montres. Mes yeux s'écarquillèrent. La situation tournait au vinaigre.
Tess se positionna auprès du défunt, faisant signe à la petite troupe restante de rester silencieux. Je refermai ma prise sur ma lance, tandis que la transpiration suite à l'humidité et au stress perlait sur mon front. Cette fois-ci, j'allais l'écouter. Nous allions rester là, afin d'analyser ce qui nous entourait et peut-être démasquer ce qui nous poursuit depuis toute à l'heure. Peut-être était-ce la même chose qui attaquait nos amis à quelques mètres de là ? Alors à mon tour, je me mis à scruter les bois, mon regard ne laisserait passer aucune anomalie cette fois-ci. Nil ne m'aurait pas aujourd'hui.
(c) DΛNDELION


down here,
weakness is death

fear is death.
ANAPHORE
Contenu sponsorisé
Profil Académie Waverly